Aujourd’hui, nous allons faire un peu d’Histoire du Japon en explorant Sakai, grande ville de plus de 800.000 habitants au sud direct de la ville d’Osaka. Sakai est actif depuis l’antiquité japonaise, comme le montre la présence de kofun, tumulus tombe des empereurs et des notables de l’antiquité japonaise, dans les nombreuses cartes de la ville. Le plus célèbre est le kofun Daisenryo, construit au Vème siècle, tombe de l’empereur Nintoku et qui est désormais part du patrimoine mondial de l’UNESCO. Après avoir visité ces kofun et l’antiquité japonaise, nous pouvons nous concentrer sur les époques modernes et contemporaines, surtout en ce qui concernent les relations internationales plus ou moins […]
Après Omi-Maiko du lac Biwa, je peux vous présenter deux autres plages japonaises populaires du Kansai : Suma et Shirahama. Elles sont plus conventionnelles, ce sont deux stations balnéaires en mer donc salée. C’est l’occasion de visiter un Japon hors des sentiers battus, à caler entre deux jours de visites culturelles plus conventionnelles en temples, sanctuaires ou châteaux. Suma, à Kobé Suma se trouve en face de la mer intérieure japonaise Séto. La plage est inscrite dans le tissu urbain, au sein même de Kobé et est très facile d’accès. C’est surtout le rendez-vous des jeunes de la région. Vous pouvez par exemple y aller l’après-midi après, pourquoi pas, avoir […]
Aujourd’hui, nous allons parler d’une activité à surtout faire pendant l’été, où se baigner au Japon. Nous allons parler du lac Biwa, le plus grand lac japonais et de ses plages. Le lac se trouve dans le département de Shiga, à l’est de Kyoto et est accessible à environ une heure de train d’Osaka. Un peu d’Histoire Pour sa petite Histoire, sachez qu’il a 4 millions d’années et que c’est le troisième plus vieux lac au monde. Vous avez même un musée à Otsu (chef-lieu du département) qui retrace son Histoire. Il a été nommé Biwa car les Japonais lui trouvait une ressemblance dans sa forme avec l’instrument de musique […]
Nous avons déjà pu admirer la rue traditionnelle japonaise Taima-dera avant de nous rendre au temple du même nom. Nous avons alors constaté comment elle a pu rester traditionnelle tout en se modernisant. Arrêtons nous y plus longuement après avoir visiter le temple et avant ou après le musée du sumo Kehayaza. La rue regorge de trésor cachés, par exemple la boutique de souvenirs Kazu qui offre entre autres de magnifiques Kehaya dango, pâte de haricots rouges dans gâteau de riz. Il y a aussi de nombreux cafés et restaurants comme Futakami. N’hésitons pas à nous y arrêter avant de nous rendre au musée. Après, nous pourrons repartir. Et nous […]
Le sumo, lutte japonaise, est aujourd’hui reconnu dans le monde entier comme un pan de la culture japonaise, mais peu de gens le connaissent vraiment. C’est à Nara, dans la ville de Katsuragi, dans le quartier de Taima que le sumo est né. Visiter Katsuragi, c’est aussi l’occasion d’en savoir un peu plus sur ce sport. Le musée du sumo « Kehayaza » a ouvert ses portes en 1990. Il attire naturellement les visiteurs des environs mais aussi de plus en plus les touristes étrangers. Le musée se trouve sur la route menant à Taima-dera. En tant que guide francophone de Nara au Japon, je ne peux que vous recommander […]
Aujourd’hui, nous descendons dans la ville de Katsuragi, jolie bourgade entre Nara et Osaka, plus précisément à Taima, quartier pittoresque japonais. Dépaysement garanti ! Arrivée en train Hein ? Mais c’est pas une ville ça ! Oui mais administrativement parlant, si ! Avant de venir au Japon, j’avais aussi une idée bien tranchée de par mes origines citadines du nord de la France sur ce sujet : ville = urbanisation, village = campagne. Au Japon, la frontière est plus floue sur ce sujet et nous avons donc certaines villes très étendues avec des plantations et même des bouts de villages par ci par là selon les cas. Il faut aussi […]
Vous le savez désormais, Yamato-Koriyama est célèbre dans tout le Japon pour ses poissons rouges. L’origine de leur élevage remonte à 1724. Les vassaux du propriétaire du château, Yoshisato Yanagisawa, avaient importé des poissons rouges de Chine pour leur plaisir. De nos jours, 70 piscicultures quadrillent dans la ville. Elles élèvent environ 9000 poissons par an et ceux-ci partent ensuite dans tout le pays. La pêche et ces poissons sont célèbres et ils possèdent une longue histoire. L’occasion de nous rendre au « Kingyo shiryokan », musée japonais ayant pour thème les poissons rouges. C’est magnifique ! Après avoir visité la cité de Yamato-Koriyama de l’époque Edo à l’ère Showa, […]
Suite de notre balade à Yamato-Koriyama, dans le département de Nara !  Nous allons de Konyamachi au musée des poissons rouges. Il faut compter une bonne quinzaine de minutes de marches à travers les quartiers traditionnels de la ville que nous visitons aujourd’hui. Nous tombons alors sur ces deux bons gros patapoufs ! Hahaha ! Vous le savez probablement déjà, le Japon et les japonais sont aussi très férus de nos amis les chats. Mais bon, aussi soudainement… Amusé et surpris la première fois que je les ai vus, je ne pouvais que les prendre en photos. Vous avez aussi de nombreux autres clichés sur le net pour vous faire […]
Yamato-Koriyama est certes célèbre pour ses poissons rouges… Mais il n’y a pas que ça ! Cette ville est aussi célèbre pour sa teinture bleue indigo traditionnelle japonaise qui s’est transmise de génération en génération et dont on peut aujourd’hui faire l’expérience. En marchant 10 minutes vers l’est depuis la gare Kintetsu Koriyama, Nous nous retrouvons dans le quartier de Konyamachi, littéralement le quartier des teinturiers. Un peu d’Histoire Autrefois, les teinturiers étaient plus d’une vingtaine à s’être regroupés dans ce quartier. Un ruisseau, petit canal artificiel, qui était mis à la disposition des teinturiers y coure encore. C’est magnifique ! Nous nous sommes donc rendus à la boutique “Hakomotokan […]
Nous continuons notre circuit à Yamato-Koriyama, destination du département de Nara. Parfait si vous voulez visiter le Japon sortant des sentiers battus ! Si vous allez au Japon en été, vous verrez beaucoup de personnes en yukatas (kimonos légers) lors des festivals s’amuser à la pêche aux poissons rouges (kingyo sukui). C’est très représentatif du Japon estival et c’est à faire au moins une fois lorsque l’on visite ce pays. Il est possible de s’exercer toute l’année à cette pêche à la boutique « Kochikuya », à Yamato-Koriyama. J’ai pu m’y exercer autrefois en tant que CIR du département de Nara ou en sortie avec madame. La boutique se trouve […]