Le temple Tenryuji se trouve à Kyoto, l’ancienne capitale impériale du Japon. Il est plus précisément situé dans le quartier d’Arashiyama, entouré de son quartier traditionnel et touristique puis de verdure chatoyante. Arashiyama vaut bien une journée de visite et nous allons l’explorer. C’est magnifique ! Un peu d’Histoire Ce temple, emblématique de Kyoto, est issu de la confrontation entre le pouvoir impérial et le pouvoir militaire. Il a émané de la volonté d’apaisement des samouraïs. L’empereur était en effet allié du général Ashikaga Takauji. Ils avait renversé le shogunat de Kamakura en 1333, donnant lieu à la restauration de Kenmu. Mais la situation s’est vite envenimée. La restauration avortée […]
Le château de Nijo représente le pouvoir absolu des shoguns à Kyoto. Les dictateurs militaires et leurs samouraïs détenaient la réalité du pouvoir au Japon de 1185 à 1868, sauf durant un interlude de trois ans entre 1333 et 1336. Il faut bien dire que les militaires forçaient la main des empereurs et n’hésitaient pas à les renverser s’ils prenaient trop de liberté à leur goût. Les empereurs leur déléguaient alors théoriquement et de facto leur pouvoir lors des shogunats successifs Minamoto, Ashikaga puis Tokugawa. Les shoguns avaient une puissance absolue et même les empereurs ne sauraient les contredire. C’est dans cette optique de le château de Nijo (Nijo-jo en […]
Kyoto a été la capitale impériale du Japon de 794 à 1868. À la fin du VIIIème siècle, les empereurs voulaient se démettre de l’emprise de plus en plus grandissante des religieux, bouddhiques, très entreprenant à Heijo-kyo (actuelle Nara). Ils ont d’abord déménagé à Nagaoka-kyo en 784 mais suite à des problèmes d’aménagement successifs (inondations et autres), ils se sont rabattus sur un autre site de choix, celui qui allait devenir celui de Heian-kyo, la capitale tranquille et paisible puis Kyoto. Pour commencer à aborder la ville, il convient d’en aborder l’empire, donc le palais impérial (Kyoto-Gosho). Le palais impérial fait une surface de 51 hectares dont 11 hectares bâtis. […]
Il est temps que ce blog commence à aborder un autre gros morceau inévitable du Japon : Kyoto, tant le département que la ville. La ville en elle-même porte bien son nom (littéralement la capitale capitale). En effet, celle-ci a été la capitale impériale du Japon de 794 à 1868 après Nara puis un interlude de 10 ans à Nagaoka-kyo (784-794). Son premier nom a d’ailleurs été « Heian-kyo », la capitale de la paix et de la tranquillité. Aujourd’hui, la ville a gardé de sa superbe. Palais impériaux, militaires et religieux se sont construits au cours des siècles et maintenant la quadrillent. La ville fait près d’1.500.000 habitants et fait partie […]
Il est possible de visiter la Corée au Japon, et ce via par exemple Korea Town qui se trouve à Osaka. Après le quartier chinois de Kobé, voici le quartier coréen d’Osaka. Les deux communautés sont très présentes au Japon et dans le Kansai et ont donc leurs quartiers. Il y a plus de 150.000 Coréens d’origine et/ou de nationalité à Osaka. Korea-town se trouve près de la gare Tsuruhashi. Les boutiques commencent dès la sortie de la gare et le quartier plus traditionnel est basé vers la rue commerçante Miyuki. Les liens sont forts entre la Corée et le Japon. Ces liens sont présents depuis le Vème siècle avec […]
Le port de Kobé est un port de commerce international ancrée dans la baie d’Osaka. Il se situe au sud et est relativement proche du centre ville. Kobé doit d’ailleurs sa renommée contemporaine à la présence de son port et au fait que Le Japon l’a déclaré ouvert à l’étranger lors de l’ouverture du pays sous Meiji en 1868. Les activités de plaisance du port se sont plutôt développées ces dernières années, notamment avec Harborland en 1982, renouvelé après 1995. Les riverains et habitants de la région aiment s’y retrouver lors des week-ends ou vacances. Ca peut être une bonne façon de terminer sa journée après avoir visité Sannomiya, Kitano […]
Le Japon a depuis longtemps des liens forts avec la Chine, voisine, qui a en partie influencé sa culture. Les liens sont aussi présent à Kobé avec Nankinmachi, le quartier chinois local. C’est le troisième plus grand Chinatown du Japon, après celui de Yokohama et celui de Nagasaki. Il a été inauguré en 1868, en même temps que l’ouverture de la ville à l’international. Ce quartier est proche du centre-ville, relié par les longues rues commerçantes couvertes. Le nom de Nankinmachi, « quartier de Nankin », vient de l’ancienne capitale chinoise de l’époque, Nankin. Ce quartier chinois fait 200 mètres sur 100, délimité par trois portails en l’honneur de la Chine et […]
Kobé est une ville inscrite à l’internationale, surtout depuis l’ère Meiji ou la ville a été déclarée port ouvert du Japon. Montez dans le quartier de Kitano et vous ressentez l’atmosphère et l’influence européenne. Personnellement, le quartier me fait penser à une ville de Toscane, un peu d’Europe méditerranéenne. Nous arrivons à la gare de Sannomiya et deux choix s’offrent à nous : la montée en bus vers le quartier de Kitano ou la marche à pieds en pente. Je vous conseille bien-sûr la marche pour vous imprégner de l’atmosphère de la ville. Une demie heure de marche en pente ! Un peu de courage. Héhé ! Sur la route, […]
Kobé est la troisième ville du Kansai et la sixième ville du Japon par sa population, 1,5 million d’habitants. Lieu important de la mode et de l’Histoire du Japon, la ville s’est magnifiquement relevé du grand tremblement de terre du Kansai de 1995. La ville a tous les attributs d’une grande ville moderne tournée vers l’avenir. La ville s’étend de la mer au sud à la montagne au nord (jusqu’aux fins fonds de la station thermale d’Arima). Il est facile d’y repérer le nord et le sud. Héhé ! Son centre-ville s’étend de la mer intérieure de Séto aux premières montagnes. Il faut au bas mot une bonne heure pour […]
Les ninjas… Un véritable concept japonais célèbre connu dans le monde entier. Tout le monde en a entendu parlé et veut faire une expérience en village ninja, surtout lors d’un voyage au Japon. Véritables guerriers de l’ombre, ils agissaient dans le Japon féodal, surtout lors de l’époque de quasi-guerre civile permanente des Provinces en Guerre au XVIème siècle. Les seigneurs de guerre faisaient souvent appel à ces guerriers pour régler discrètement leurs différents. Outre l’imaginaire plus ou moins récent surtout popularisé par Naruto, il faut savoir que le Japon disposait réellement de ces villages ninja, tel Iga. Kyoto était proche et les gens bannis de la capitale y trouvait refuge, […]