Avec ses près de 870.000m², Fushimi Inari-taisha est le plus grand sanctuaire shinto de Kyoto et du Japon. Le visiter, c’est en savoir plus sur l’Histoire de cette religion et s’en imprégner. Il est impératif de s’y rendre lorsque l’on explore Kyoto. Ce grand sanctuaire est situé à l’est de la ville, près des gares si bien nommées Fushimi-Inari et Inari.


Tout le mont Inari est pour ainsi dire « le grand sanctuaire ». L’urbanisation laisse peu à peu place à la nature. Nous pouvons alors admirer le spectacle qui s’offre à nos yeux lors de notre visite, du faste en simplicité. Après tout, ici, c’est Inari, la déesse du riz et a fortiori de la richesse qui est célébrée, et ce depuis la fondation du sanctuaire semi-légendaire en 711.

D’abord, nous passons le Romon, énorme portail qui date du XVIème siècle et dont l’architecture indique la majesté des lieux. Les statues de renards nous accueillent comme un peu partout dans le sanctuaire tandis que les chats nous saluent lors de leurs promenades ou de leurs pauses. Notons que renards et chats sont bien-sûr symbole de prospérité.

Portail Romon

Nous remarquons aussi que les deux statues de gardiens à l’entrée sont différents de ce que l’on peut voir d’habitude généralement dans les temples bouddhiques japonais. C’est dû au fait que les autorités voulaient une représentation plus japonaise à l’époque moderne.

Nous passons donc le portail pour nous retrouver à l’intérieur même du complexe. Les sanctuaires, dont le « Honden », bâtiment principal, sont nombreux et nous accueillent tout le long de la montagne.

Grand sanctuaire aux 10.000 torii

Ce qui nous frappe le plus, c’est l’omniprésence des torii, sorte de portails célestes sur tout ce territoire. 10.000 torii sont parsemés sur le mont Inari. Ils sont d’un rouge vermillon plus ou moins neufs… plus ou moins anciens selon les points de vue. Les habitants fortunées, les entreprises et autres en profitent ainsi pour faire leurs offrandes pour demander leurs prospérités à la déesse Inari. Les torii sont alors marqués en leur dos du nom leurs donateurs. L’obole est plutôt conséquente,  de 175.000¥ (environ 1.410€) à 1,3 million de Yens (environ 10.475€).

Les 10.000 torii symbolisent une sorte de passage purifiant du monde des vivants au monde des esprits. Le chemin est balisé et il est possible de gravir la montagne en une quarantaine de minutes. Sur le sommet du mont, la vue de Kyoto en vaut la peine. De plus, les bancs, la promenade, les boutiques relais sont là pour aider notre montée… Un peu de courage et nous nous sentirons purifiés par cette marche revivifiante. Vous venez ? Je vous attends !

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share
Instagram

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA