Le château constitue la première attraction de la ville de Himeji mais le temple Engyo-ji trône encore plus loin, perché dans la montagne. Nous pouvons profiter de la journée qui nous reste après avoir visité le château pour nous enfoncer dans le mont Shosha et pour aller visiter ce temple. C’est magnifique ! Un petit trajet en bus puis en téléphérique et nous y sommes.


Nous arrivons donc sur le mont Shosha, océan de verdure dans un Kansai de bord de mer très urbanisé. La forêt s’offre à nous et nous nous y enfonçons. Au fond, le temple Engyo-ji nous attends. Nous marchons alors une vingtaine de minutes en compagnie des 33 statues de Kannon qui nous accueillent. Un certain sentiment de retirement, d’exercice et d’ascèse nous envahit. Nous comprenons pourquoi Shoku Shonin a choisi cet emplacement en 966 pour y bâtir ce temple bouddhique d’obédience Tendai.

Arrivé à la fin du chemin, nous sommes ébahis par la majesté du bâtiment principal, le Mani-den, sur pilotis et dont les imposantes constructions en bois se marient parfaitement avec la nature.

Le Mani-den

Le dernier samouraï

Le complexe est composé d’une vingtaine de bâtiments plus ou moins importants. Nous pouvons nous enfoncer plus loin que le Mani-den pour arriver au Mitsu-do, constitué de trois bâtisses : le Jiki-do, le Jogyo-do et le Daiko-do. Pour l’anecdote, le temple Engyo-ji a servi de décor pour certaines scène du film « Le dernier samouraï« , c’est l’occasion de retrouver ici et là les lieux d’action et de nous les reconstituer. En parlant de samouraïs, c’est aussi dans ce temple que se trouve le mausolée de la famille Honda, seigneurs du château de Himeji.

Plus nous nous enfonçons dans le complexe bouddhique, plus la nature est présente. Le chemin est heureusement balisé et nous pouvons en faire le tour en près d’une ou deux heures pour nous ressourcer. Nous voici un petit avant goût via le diaporama ci-dessous.

Himeji est célèbre dans le monde entier pour son château. Le visiter est indispensable lorsque nous visitons le Japon. Après la visite, nous pouvons profiter du reste de la journée pour visiter les alentours dont le temple Engyo-ji, perché sur le mont Shosha, qui fut entre autre un lieu d’action du célèbre film « Le dernier samouraï ». C’est l’occasion pour nous de nous ressourcer et de tomber en ascèse avant de repartir vers de nouvelles aventures. Vous venez ? Je vous attends !

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share
Instagram

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA