Nous continuons notre tour de Kyoto pour nous rendre cette fois ci au temple Kiyomizu-dera. C’est l’un des temples les plus célèbres de cette ville et du Japon. De par son Histoire, ce complexe bouddhique est d’ailleurs classé à l’UNESCO comme part du patrimoine mondiale au titre de l’ancienne capitale impériale de Kyoto. Il est impératif d’y aller quand nous visitons Kyoto, voire le Japon.


Nous descendons à la gare Gojozaka, et marchons une bonne vingtaine de minutes en montée. Courage ! Les rues commerçantes Kiyomizu-michi, Ninenzaka et Sannenzaka attenantes au temple nous accueillent déjà. Puis nous arrivons, là, devant le majestueux portail qui nous signifie l’entrée du complexe. Nous entrons et les nombreux bâtiments se déroulent devant nos yeux.

Mais avant d’aller plus en avant pour l’explorer, arrêtons-nous et penchons-nous sur les origines de ce temple.

Histoire et légendes

L’Histoire de ce temple a débuté en 778. Kenshin était alors moine à Heijo-kyo, l’ancienne capitale Nara. Il a un jour rêvé d’un vieille homme habillé de blanc lui indiquant de trouver une fontaine de cristal au nord. Kenshin s’est donc mis en route au nord. Il a marché jusqu’au mont Otawa où il a trouvé cette chute d’eau cristalline. Il y a aussi rencontré le vieil ermite Gyoei-koji. Celui-ci, lui a alors demandé de sculpter un arbre sacré du pouvoir de Kannon pour garder les lieux avant de tout aussitôt disparaître. Kenshin, réalisant qu’il a reçu des instructions de Kannon incarnée. Il a ensuite gardé la hutte de cet ermite et a transmis ces volontés, dont la statue.

La chute d’eau sacrée et l’endroit alentours deviendront peu à peu ce complexe bouddhique dédié à Kannon que nous connaissons aujourd’hui. De nos jours, l’eau pure continue d’affluer de la chute d’eau en la fontaine Otawa en ces lieux.

Quatre zones

Le complexe peut être divisé en quatre zones. Nous y comptons l’entrée avec les temples, le chemin en petite forêt, la pagode à trois étages puis la fontaine Otawa en bas.

Le temple le plus important du complexe est, vous l’aurez compris, le Kiyomizu-dera, qui aura donné son nom au lieu entier. Cette grande bâtisse est construite sur pilotis à 13 mètres du sol. Y pénétrer, c’est entrer en osmose avec les lieux et avec Kyoto, en contrebas, que nous pouvons apercevoir depuis la terrasse. C’est magnifique !

Après une petite balade en forêt rafraîchissante d’une petite dizaine de minutes, nous arrivons à la pagode à trois étages, à la fin du chemin. Celle-ci nous donne aussi à voir le temple Kiyomizu-dera et Kyoto d’ensemble.

Ensuite, nous descendons les escaliers pour nous rendre sur les traces de Kenshin, ce valeureux moine, et de Kannon aux traits du vieil ermite. Nous nous dirigeons vers la fontaine Otawa. Nous pouvons y prier les cieux pour notre longue vie, nos amours ou nos études. Ou alors, nous pouvons tout simplement admirer la teneur historique de tels endroits féériques comme seul le Japon sait nous en procurer.

Kiyomizu-dera, littéralement le temple de l’eau pure, porte bien son nom. De plus, ce temple nous purifie de par son atmosphère qui y règne, sa nature luxuriante, son architecture classique digne de Kyoto et sa riche Histoire. Il est impératif de s’y arrêter lorsque nous visitons Kyoto. Vous venez ? Je vous attends !

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share
Instagram

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA