Vous commencez à me connaître en tant que guide francophone à Nara et au Japon et vous l’avez compris, j’ai un certain lien privilégié avec la ville de Nara dans laquelle j’ai vécu, et son département pour lequel j’ai travaillé.


Je prends un peu de temps pour vous présenter cette ville. C’était la première capitale fixe du Japon il y a 1300 ans. Avant, les empereurs régnaient et à leurs morts, leur lieu de règne devenait impropre au gouvernement. La capitale était donc déplacée, et ce surtout dans la région. Les Japonais se sont par la suite rendus compte de la complexité de la chose et il a été décidé de la fixation de la capitale, nommé Heijo-kyo, actuelle ville de Nara, en 710.

Le palais Heijo, reconstitué, à visiter avec Guicéna !

Après moult péripéties, Heijo-kyo a perdu son statut de capitale en 784. Nara est maintenant une ville japonaise moyenne (350.000 habitants) et elle y a gagné en tranquillité et en sérénité, comparé à ses voisines d’Osaka et de Kyoto, qui sont à près d’une heure de train. Mais elle est encore très fière de son passé d’ancienne capitale du Japon et met tout en oeuvre pour être reconnue. Promouvoir Nara à l’étranger, c’était d’ailleurs l’une de mes attributions en tant que Coordinateur des relations internationales du département. Et ça l’est encore aujourd’hui, à Guicéna.

Poste centrale de Nara – daim et chameau, route de la soie

En tant que guide francophone à Nara et au Japon, j’ai beaucoup de choses à dire et ça prendra beaucoup de temps. Les daims, le parc de Nara, le grand Bouddha et son temple, le Todaiji, le grand sanctuaire Kasuga Taisha, etc. Rendez-vous dans d’autres articles !

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share
Instagram

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA