Le pèlerinage de Kumano passe par le bourg de Nachi-Katsuura et par le sanctuaire shinto Kumano Nachi-taisha via son chemin moyen, le Nakahechi. Kumano Nachi-taisha est part du patrimoine mondial de l’Unesco depuis le 1er juillet 2004 au titre de partie des sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii. Il fait partie des trois sanctuaires sacrés du Kumano Sanzan avec le Hongu-taisha et le Kumano Hayatama-taisha. Nous le rejoignons en grimpant le chemin en pente Daimonzaka, sentier en montagne sportif… mais revivifiant et rafraichissant ! Le temple bouddhique Seiganto-ji et l’imposante cascade de Nachi sont proches.

Daimonzaka

Tout d’abord, nous empruntons le chemin de montagne, et donc en pente du Daimonzaka, qui dit plus haut peut être sportif. Préparez les bonnes chaussures. Nous avons ici un aperçu de la nature japonaise avec ses cèdres millénaires, ses montagnes aux temps immémoriaux et plus loin, derrière nous, l’océan que l’on aperçoit encore lors de nos haltes.

Le sanctuaire Kumano Nachi-taisha

600 m de haut, 267 marches… Après près d’une demie-heure de marche (voire une heure en prenant notre temps), nous arrivons au sanctuaire Kumano Nachi-taisha, comme l’ont fait de très nombreux pèlerins depuis plus d’un millier d’années et comme de nombreux autres continuerons à le faire. Nous pouvons même symboliquement mourir et renaître à l’aide du cèdre présent dans ce sanctuaire.

Un festival du feu s’y déroule tous les ans, le 14 juillet. Ce festival guide les kami de tout le Japon vers la cascade pour un rite purificateur.

Le temple bouddhique Seiganto-ji

Le temple Seiganto-ji est adjacent au sanctuaire shinto Kumano Nachi-taisha. Il a été fondé au IVe siècle par le moine Ragyō Shōnin venu d’Inde. Il se trouve près des chutes de Nachi, alors déjà lieu de culte de la nature, via la religion animiste shinto. Voir le paysage de la pagode à trois étages avec au fond la cascade de Nachi, c’est magnifique ! Cela vaut vraiment la montée via le Daimonzaka.

La cascade de Nachi

Et donc nous continuons notre randonnée pour finir en apothéose en nous dirigeant aux pieds de la majestueuse cascade de Nachi. Ces chutes sont les plus grandes du Japon. La cascade fait 133 m de haut pour 13 m de large, symbole de purification dans le shintoïsme et le bouddhisme. Le shinto voit cette cascade comme le lieu d’habitation d’une divinité. Les différentes sectes bouddhiques, notamment Shingon, Tendai et de la Terre pure (jōdo), associent cette cascase à Kannon, y rendent un culte au Bouddha Amida. Des hommes illustres s’y sont succédés, comme le moine Ippen qui à la suite d’une révélation, a décidé d’y fonder la secte bouddhique Ji-shū, branche de la Terre pure encore bien ancrée de nos jours au Japon. 

C’est aussi l’occasion pour nous de nous purifier nos esprits et nos corps comme l’ont pu le faire les anciens. Héhé ! Un bon bol de fraîcheur, c’est magnifique ! Vous venez ? Nous vous attendons.

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share
Instagram
#

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA