Pour commencer à parler d’Osaka, il convient bien-sûr de parler de ses prémices. Rien de mieux que de visiter ses lieux emblématique pour vous les exposer. Nous pouvons visiter Osaka à travers l’Histoire. Pour ce faire, nous allons commencer par le grand sanctuaire Sumiyoshi-taisha. Fondé en 211 sous l’égide de l’impératrice Jingu, il a plus de 1800 ans et c’est la maison mère des sanctuaires Sumiyoshi du Japon. Il est dédié aux Sumiyoshi Sanjin, trois kamis : Sokotsutsu no O no Mikoto, Nakatsutsu no O no Mikoto, and Uwatsutsu no O no Mikoto, divinité de la mer et de la navigation. Il fut ensuite aussi dédié à l’impératrice et par extension, à Hachiman, dieu de la guerre et protecteur du Japon. Programme complet pour ce sanctuaire d’Osaka !

Le Taikobashi, pont du tambour, nommé de sa forme ronde due à son reflet sur l’eau marque l’entrée. En entrant, l’étendue de ce grand sanctuaire nous impressionne. Il fait 10 hectares et abrite 31 bâtiments. Il est le représentant d’une vieille architecture japonaise bien particulière, le Sumiyoshizukuri qui est resté malgré le temps et les reconstructions successives mais fidèles.

Le Tom Pouce japonais

Petit détour par les contes japonais. Issun Boshi, le Tom Pouce japonais. Selon la légende, un couple de personnes âgées n’avait pas d’enfant. Désespérés, ils sont venus prié en ces lieux. De leur prière, Issun Boshi est né peu après mais il ne mesurait que trois centimètres et ne grandissait pas. S’en sont suivies des aventures bien trépidantes ! Vous pouvez avoir un aperçu de la légende dans le sanctuaire Tanekashi. Ce sanctuaire est par là même encore aujourd’hui réputé parmi les couples désirant enfanter.

Si nous nous enfonçons un peu plus dans le voisinage, nous tombons le sanctuaire Otoshi. Trois boules de pierres sont entreposées sur leurs étals. Soulevez d’abord l’une des pierres. Pensez ensuite votre demande, votre souhait. Soulevez à nouveau la pierre. Si elle vous semble plus légère, il y a de fortes chances pour que votre souhait se réalise.

Le grand sanctuaire Sumiyoshi peut être une bonne accroche si nous voulons en savoir plus sur les prémices de l’histoire et des légendes d’Osaka et du Japon. Je vous y attends !

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share
Instagram

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA