Une pyramide au Japon ? Comment ça ? Nous vous expliquons héhé ! Après avoir bien visité le grand sanctuaire Kasuga-taisha, nous nous dirigeons vers le sud-ouest dans le parc de Nara où nos amis les daims nous accompagnent, nous voici de retour à la civilisation. Nous sommes dans le quartier de Takabatake où les maisons plus ou moins traditionnelles se suivent. Alors que nous nous dirigeons vers la vieille ville de Naramachi, nous marchons. Nous tombons ensuite sur un petit trésor architectural, archéologique et historique caché, la pyramide japonaise de Zuto.

Un peu d’Histoire

Pour la description pure, le Zuto est une pyramide à degrés de 7 niveaux et 10 m de haut. Ses côtés mesurent 32 m de long. Roben a dirigé la construction du bâtiment en 767. Cet abbé supérieur du tout nouveau et majestueux complexe bouddhique Todai-ji, était ainsi très puissant et dirigeait les affaires religieuses bouddhique de la capitale. Nara, sous le nom de Heijo-kyo resplendissait en ces temps encore plus que maintenant en tant que capitale du Japon. La tête de Genbo, moine déchu, y serait enterrée. En outre, la pyramide recelle 44 stèles bouddhiques sur toutes ses faces et étages.


L’accès y est généralement fermé. Pour y accéder, il faut passer par le bureau situé à 20 m de là. En effet, la pyramide est à ce point méconnue qu’elle n’est encore que sous la responsabilité des gens du quartier. Le voisinage est par ailleurs très aimables. Le préposé au monument nous ouvre donc et nous pouvons alors visiter les lieux. Le Zuto est peu connu, et pourtant une pyramide au Japon… C’est magnifique ! Le Zuto gagne à être reconnu et à être visité entre notre visite du parc de Nara et notre arrivé à Naramachi. Cela vous intéresse ? Nous vous attendons.

RSS
Follow by Email
Twitter
Visit Us
Follow Me
LinkedIn
Share
Instagram
#

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

CAPTCHA